Le mensuel protestant réformé évangélique
Demo

Actuellement dans vos boites aux lettres
nuance n°289, novembre 2018.

Juif et chrétien

Au sommaire de ce numéro

• Au temps des apôtres…
• Une journée pas comme les autres…
• Hello Goodbye, welcome to Israël !
• Peut-on être juif et croire en Yéchoua  ?
• « Lorsque tu pries… »

Revenir à la vie - n°284 Revenir à la vie - n°284

Retrouvez l'édito en accès libre

du nuance n°289, novembre 2018

Tout mais pas l’indifférence !

Vous connaissez certainement cette parole de l’apôtre Paul dans sa lettre aux Romains  : « Alors tout Israël sera sauvé » (Rm 11) ! C’est une phrase qui a fait couler beaucoup d’encre et qui suscite encore de nombreux débats parmi les chrétiens. Pour Calvin, cette expression désignait l’ensemble des élus : juifs et non-juifs. D’autres lisent dans ce verset la prédiction d’un réveil national qui se produira juste avant le retour de Christ. La dernière génération se convertira en masse et sera sauvée. D’autres pensent encore, avec H. Ridderbos, que ce tout Israël représente l’ensemble des Israélites qui auront cru en Christ pendant toute l’histoire de l’Église. Il est intéressant d’avoir une opinion personnelle. Mais ce n’est pas le plus urgent. Le plus urgent serait de ne pas sombrer dans l’indifférence vis-à-vis des Juifs, et notamment de tous ceux qui cherchent Dieu. Que faisons-nous pour eux ? Combien de prières pour leur salut ? Et que faisons-nous pour encourager les Juifs messianiques (ces Juifs devenus chrétiens) dans leur témoignage  ? Quelle que soit notre opinion sur Israël, nous avons une responsabilité vis-à-vis des Juifs. Comme le dit la chanson : « Tout mais pas l’indifférence ». Alors, allons vers eux et aimons-les de la part de Dieu... quitte à être juif pour gagner les Juifs.



Pascal Gonzalez

Rédacteur en chef

Retrouvez l'actualité nationale en accès libre

  • Grâce à l’engagement de plusieurs communautés de l’UNEPREF, l’association Ecoute et Solidarité Protestantes (ESP) soutient depuis plusieurs années le ministère du Docteur Claire Chappuis en Haïti, au sein de la Mission Eben-Ezer. Implantée aux Gonaïves, celle-ci œuvre dans l’éducation, la santé et le développement local. ESP prolonge désormais son action d’aide à la scolarisation des enfants défavorisés en soutenant de nouveaux projets tels que la création d’un collège et d’une cantine scolaire, et des travaux d’aménagement à l’orphelinat.

     

    Parrainage d’enfants

    L’École Pilote Internationale (ÉPI) de la Mission Eben-Ezer accueille une centaine d’élèves, en maternelle et primaire. Elle apporte une formation de qualité aux enfants avec une vision chrétienne du monde. Nous organisons le parrainage d’écoliers de l’ÉPI, afin de prendre en charge les frais de scolarité pour des enfants de familles en difficulté. L’orphelinat Eben-Ezer accueille environ 25 enfants, orphelins ou issus de familles extrêmement défavorisées, qui sont scolarisés à l’ÉPI pour la plupart. Le parrainage permet de contribuer aux besoins de base des enfants et de les aider dans leur scolarisation. Le parrain ou la marraine s’engage à verser 25€/mois. Il peut correspondre avec son filleul et reçoit de ses nouvelles au moins une fois par an.

     

    Création d’un collège

    Dans la continuité de l’école primaire ÉPI, la Mission Eben-Ezer est en train de créer un collège. Il s’agit de proposer un enseignement secondaire de qualité dans une zone rurale. Les enfants n’auront ainsi plus besoin de se rendre à la ville des Gonaïves, à 7 km, pour leurs études. Ce projet se met en place progressivement, avec l’ouverture d’une classe de 6e en septembre 2017, puis une classe de 5e en 2018, de 4e en 2019 et de 3e en 2020. Nous avons sollicité le soutien de l’UNEPREF pour ce projet dont le budget prévisionnel s’élève à 28 500 euros sur les trois premières années.

     

    La cantine scolaire

    Elle sera gratuite pour les élèves de l’ÉPI et leur permettra de bénéficier d’au moins un repas par jour. Nous nous sommes engagés à financer les travaux d’aménagement du réfectoire et de sécurisation des lieux, ainsi que l’équipement de la cuisine. Nous avons déjà obtenu une subvention de l’établissement scolaire toulousain Le Caousou.

    Travaux à l’orphelinat
    Avec les membres ESP d’Alès, nous nous mobilisons pour améliorer les conditions de vie des enfants de l’orphelinat Eben-Ezer, en contribuant à des travaux d’aménagement. Il s’agit en particulier de construire des dortoirs avec sanitaires sur le toit-terrasse de l’orphelinat, ce qui permettra d’accueillir séparément les adolescents.

  • Le 250e anniversaire de la libération de Marie Durand a été l’occasion de célébrer les grandes figures féminines de la religion protestante et ses valeurs. Au sortir du mas Soubeyran, à l’instant de rejoindre sa chaire, le pasteur Sophie Zentz-Amédro a ouvert la marche, encadrée de ses coreligionnaires. Tout un symbole.

    Lire la suite...
  • Notre synode national a eu lieu à Ganges du 25 au 27 mai 2018. De nombreuses décisions ont été prises. En voici deux qui montrent que nous nous soucions aussi de ce qui se passe loin de chez nous, notamment en Algérie et en Turquie.

    Lire la suite...
  • La chorale Aquarium fait partie des mouvements de jeunesse qui sont en train de marquer notre Union nationale. Pour la troisième année consécutive, cette chorale d’enfants s’est associée à une chorale inter-églises qui a rassemblé, d’une part, des chrétiens de quatre églises de Toulouse, et d’autre part, des chrétiens de plusieurs églises du sud-ouest et du sud-est.

    Lire la suite...

Retrouvez l'actualité jeunesse en accès libre

  • Dans le journal Nuance, vous entendez souvent parler d’Aquarium. Nous vous informons de nos camps et des dates de nos spectacles. Nous annonçons la sortie de nos albums et nous vous faisons de temps en temps un compte-rendu de nos activités. Nous osons aussi parfois partager avec vous nos soucis et vous demander du soutien. Aujourd’hui, nous aimerions d’abord vous dire combien nous sommes encouragés ! Premièrement parce nous voyons les enfants vivre de très belles choses avec Dieu. Chaque année, ces enfants et ces jeunes nous surprennent par leur soif, leurs questions et leurs décisions. Ces derniers mois, plusieurs ont demandé le baptême et ont confessé leur foi dans leurs églises. Ce n’est évidemment pas uniquement les camps Aquarium qui sont à l’origine de ces décisions. Mais nous savons (parce que ces jeunes l’ont clairement dit lors de leurs témoignages) combien ces camps et ces spectacles ont compté. Il se passe vraiment quelque chose dans le cœur de ces enfants et de ces jeunes et nous voulons dire merci à Dieu et à tous ceux qui soutiennent nos projets. Nous sommes aussi encouragés par ce que nous vivons en équipe. Nous organisons trois ou quatre camps par an et environ 150 enfants et 60 adultes y participent. Nous organisons des spectacles (environ 6 par an) et nous enregistrons des CD (5 depuis que la chorale existe). Des techniciens, des musiciens, des parents, des bénévoles (jeunes et moins jeunes) nous accompagnent régulièrement sur tous ces projets. Nous voyons même maintenant des jeunes grandir et prendre des responsabilités au sein de cette association… Nous sommes vraiment reconnaissants. Et pourtant, nous avons un souci récurrent dont nous aimerions vous parler avec franchise : nous avons des problèmes de liquide ! Avouez que pour une chorale qui s’appelle « Aquarium » c’est un peu embêtant. Régulièrement, nous avons des difficultés à trouver les finances nécessaires pour mettre en place les projets que nous avons à cœur, ou tout simplement pour continuer à proposer des camps à des tarifs économiques et aussi, permettre à des églises de nous accueillir, même lorsqu’elles ne peuvent pas assurer le financement complet de nos concerts… Il n’y a vraiment rien de catastrophique mais sur un budget annuel qui oscille entre 40 000 (en 2017) et 60 000 (en 2018), il manque régulièrement entre 2 000 et 4 000 euros (malgré les subventions que nous touchons parfois).


    Nous faisons donc un rêve : le rêve d’une année 2019 pendant laquelle des individus ou des églises s’engageront régulièrement pour cette association. Il est par exemple possible de mettre en place un virement régulier. Il est aussi possible de faire un don pour que des familles puissent continuer à mettre leurs enfants dans les camps (alors qu’ils nous arrivent régulièrement d’accueillir des enfants même lorsque les familles ne peuvent pas payer la totalité des frais). Il est possible enfin, de commander nos CD (même si vous les avez déjà) pour les offrir autour de vous, dans votre famille, dans votre église, à vos amis. Les moyens de nous aider ne manquent pas ! Vous aurez certainement même des idées que nous n’avons pas encore eues. Mais l’essentiel est que nous réfléchissions ensemble à tout ce « liquide » qu’il nous arrive parfois de gaspiller pour des choses pas toujours essentielles, alors que les petits poissons de l’Aquarium (et tous les spectateurs) en auraient tellement besoin. Que Dieu vous bénisse et nous éclaire ! En attendant de voir nos rêves se réaliser, nous allons continuer nos projets parce que nous comptons sur Dieu et que nous espérons pouvoir compter sur vous !

Retrouvez nous sur Facebook

Abonnez vous

Je m'abonne
à nuance

Toute l'actualité des églises réformées évangéliques à partir de 30€ par an.

Contactez nous

Nuance Publications
74, rue Henri-Revoil
30900 Nîmes

Président et directeur de publication :
Paul-Aimé Landes
04 66 77 20 58