Le mensuel protestant réformé évangélique
Demo

actu-jeunesse 03

Actualité Jeunesse

Au sommaire de l’actu jeunesse

- SUPERBOOK
- Du sport mais pas que !
- « Friend zone » ?
- Un jeune pasteur en voyage au Sénégal
- Corinne SIMON, jeune chanteuse sur-vitaminée !

Celui qui n’est pas occupé à naître est occupé à mourir

une-drole-dhistoireMême si le fi lm « Une drôle d’histoire » est un peu passé inaperçu en France, nous l’avons récemment vu avec les jeunes de Toulouse et nous avions envie de vous en parler. Si vous aimez les surprises et si vous détestez entendre une partie de l’histoire avant de voir un film, alors arrêtez de lire et jetez-vous sur internet. Sinon nous voulons simplement vous dire ce que nous avons retenu de cette « drôle » d’histoire.
En effet, à travers cet épisode de la vie de Craig (ado de 15 ans) nous (re)découvrons à la fois nos fragilités et nos richesses. Déprimé et stressé, Craig fait des cauchemars de plus en plus impressionnants dans lesquels il se suicide. Effrayé il décide alors de se rendre lui-même dans l’hôpital le plus proche pour se faire aider.

Au médecin qui hésite et qui lui propose plutôt d’appeler ses parents, Craig répond : « Ne me renvoyez pas dehors. Il faut que quelqu’un m’aide ! ». Cette démarche courageuse va alors entraîner notre « héros » dans des situations étonnantes qui vont l’enrichir. Le jeune homme va en effet découvrir qu’il peut recevoir beaucoup de la part de ceux qui sont dans une grande souffrance (schizophrènes et autres grands dépressifs). Il va réaliser qu’il a de vrais privilèges puisqu’il a une famille qui l’aime, des amis et une certaine réussite scolaire. Il va enfin se découvrir un talent qui va susciter l’admiration mais aussi lui procurer un peu de paix (dans les moments de tension). Pour finir, Craig, qui était obsédé par une jeune fille de sa classe « très sexy » va comprendre, grâce à Noëlle, ce que peut être un amour véritable. Il fera mieux que lui dire simplement « Je t’aime ». Il lui dira (dans une jolie scène) ce qu’il aime chez elle et combien le fait d’être en sa compagnie lui fait du bien. A la fin du film, nous ne savons pas si Craig et son ami Bobby (excellent Zach Galifi anakis), qui sortent tous les deux de l’hôpital, vont vraiment s’en sortir. Ils semblent encore très fragiles. Craig lui-même déclare en partant qu’il a conscience d’être engagé dans une lutte qui est loin d’être terminée. Nous pensons pourtant qu’ils sont sur la bonne voie, surtout s’ils se souviennent de ces deux paroles fortes qui illuminent ce fi lm. C’est tout d’abord la psychiatre de l’hôpital qui propose à Craig une sorte de prière : « Seigneur, donne-moi le courage de changer les choses que je peux changer, la sérénité d’accepter celles que je ne peux pas changer, et la sagesse de distinguer entre les deux ». C’est ensuite son ami Bobby qui prononce cette parole mystérieuse (tirée d’une chanson de Bob Dylan*) : « Celui qui ne s’occupe pas de naître s’occupe de mourir ». Nous croyons que Dieu veut nous rappeler nos faiblesses et sa force, autrement dit tout ce qu’il peut faire si nous reconnaissons notre faiblesse et si nous appelons à l’aide. Que Dieu puisse donc nous donner à tous cette envie de naître et de grandir (qui nous manque parfois). Qu’il nous aide à profiter de ces moments où Il nous met à l’écart (au désert, à l’hôpital ou ailleurs) pour nous obliger à réfléchir. Qu’il nous permette même d’aller nous-mêmes nous mettre à l’écart pour appeler à l’aide, comme Craig a su le faire. Pasteur Pascal Gonzalez * Bob Dylan, dans la chanson «It’s alright Ma, I’m only bleeding» (Ça va bien maman, je saigne, c’est tout!).

Retrouvez nous sur Facebook

Abonnez vous

Je m'abonne
à nuance

Toute l'actualité des églises réformées évangéliques à partir de 30€ par an.

Contactez nous

Nuance Publications
Béthanie
2211 route de Boisset
30140 BAGARD

Président et directeur de publication :
Paul-Aimé Landes
04 66 07 01 19