Le mensuel protestant réformé évangélique
Demo

Actualité nationale

Au sommaire de l'actu nationale

 

- L’Ancien, un serviteur au cœur de l’Église
- Le défi de l’unité
- La sacerdoce commun des crayants
- La raison d'être d'une union d'Églises
- Du riz pour la Guinée
- Le Déconfinement s'est approché de vous !

Plusieurs théologiens interpellent les églises réformées évangéliques sur des sujets qui peuvent les orienter vers des débats bienveillants et les encourager à vivre leur vocation commune dans la société aujourd’hui.

Ce mois-ci, « La lettre aux églises » évoque :

Le sacerdoce commun des croyants

Ce mois-ci, « La lettre aux églises » évoque : Le sacerdoce commun des croyants

En remettant en lumière le salut par la grâce, au moyen de la foi en Jésus-Christ médiateur unique et suffisant, les Réformateurs n’ont pas seulement bouleversé la relation de l’homme à Dieu ; ils ont aussi bouleversé la compréhension de ce qu’est l’Église et la place que chacun doit y trouver.
En restaurant le ‘sacerdoce commun des croyants’, les Réformateurs du XVIème siècle n’ont pas aboli les ministères de direction et de gouvernement (pasteurs, anciens et diacres). Était-ce une forme de conservatisme ou était-ce par fidélité à l’enseignement biblique ?
Jean Calvin écrit qu’on ne peut pas douter qu’il y a véritablement l’Église quand les sacrements sont administrés droitement. Quand les pasteurs,
les anciens ou les diacres prennent, comme les autres, le pain et le vin de la cène, expriment-ils quelque chose de différent de tous les autres fidèles ? Et cependant, ces ministères-là n’ont-ils pas une
responsabilité particulière dans l’administration de ce sacrement ? Si oui, laquelle ?
Beaucoup de chrétiens considèrent que par manque de temps ou parce qu’ils n’ont pas fait d’études
spécialisées, ils ne peuvent pas avoir de responsabilité véritable en tant que membre de l’église. Que devrions-nous leur dire ?
Sauriez-vous expliquer avec des mots simples l’expression « sacerdoce commun des croyants » ?

 

À débattre

En France, une des grandes questions est celle du rapport entre le peuple et l’autorité. D’où vient l’autorité ? Quelle est sa légitimité ? Quel est son objectif ? Pourquoi est-elle en même temps nécessaire et potentiellement dangereuse ? Le cadre associatif dans lequel les églises se sont glissées est-il tout-à-fait approprié ? Pourquoi ? Qu’en est-il de la centralité de Jésus dans le fonctionnement des églises ?

Poursuivez la réflexion en lisant « La lettre aux églises » et en cherchant à en discuter dans votre église à l’aide du kit d’animation (http://www.unepref.com/coordination-edification/edification-personnelle/lettres-aux-eglises.html).



Serge Regruto

Coordination Edification

 
Chers frères et sœurs,
Dans notre contexte d’épidémie de Coronavirus, et ne pouvant pas encore répondre à toutes nos interrogations, nous ne pouvons que vous encourager au respect des précautions à prendre pour ne pas vous exposer inutilement aux dangers.

Retrouvez nous sur Facebook

Abonnez vous

Je m'abonne
à nuance

Toute l'actualité des églises réformées évangéliques à partir de 30€ par an.

Contactez nous

Nuance Publications
Béthanie
2211 route de Boisset
30140 BAGARD

Président et directeur de publication :
Paul-Aimé Landes
04 66 07 01 19