Le mensuel protestant réformé évangélique
Demo

article 03

Actualité nationale

Au sommaire de l’actu nationale

- Le Déconfinement s’est approché de vous !
- La Passion des âmes !
- Sagesse dans l’Espérance
- Un séminaire pour comprendre !
- Un nouveau promoteur… pour l’UNEPREF !

La Passion des âmes !

À l’heure où j’écris ces lignes, nous sommes encore en confinement et nous venons tout juste de passer le pic épidémiologique. En Italie ou en Espagne, le pic est passé mais d’autres pays entrent à peine dans ce que l’Histoire retiendra comme étant l’épidémie du siècle.

Catastrophe annoncée

Nous n’avons pas encore assez de recul pour en tirer toutes les leçons mais si nous regardons bien, elle fait partie d’une longue liste de catastrophes qui ont précédées. 
Nous ne retenons et ne faisons mémoire que des catastrophes dont l’ampleur touche une nation entière, un peuple, une mémoire collective. 
Par exemple, on retrouve dans l’Ancien Testament, les traces de la catastrophe de la déportation des Hébreux vers Babylone, ou, dans le Nouveau testament, les traces du traumatisme créé par la destruction et la désacralisation du temple de Jérusalem par les Romains en l’an 70. 

Une pandémie mondiale

Mais la catastrophe sanitaire du Covid-19 a ceci de particulier : elle est la première catastrophe véritablement mondiale du siècle présent, qui nous place en solidarité avec l’ensemble des êtres humains de la planète. 
Elle entrera dans l’Histoire parce qu’elle affecte tous les humains, sur tous les continents et qu’elle impacte une crise sans précédent touchant à la fois les marchés mondiaux de l’économie, de la finance autant que nos systèmes de santé. 
Mais n’est-ce pas là ce dont nous prenons plus largement conscience aujourd’hui? 
Il nous faut nous résigner au fait que l’humanité toute entière est désormais confrontée à sa responsabilité concernant la destruction progressive de la planète. Aucune frontière, aucun entre soi, ne pourra protéger de cette évidence. 

L’enjeu missionnaire

L’horizon de la mission des chrétiens, par-delà leurs sensibilités, doit désormais s’élargir pour pouvoir dire l’Évangile de Jésus-Christ dans le contexte de cette prise de conscience collective. Quel enjeu missionnaire ! Quel enjeu d’incarnation ! 
Et comment ici ne pas rendre hommage au docteur Schneller, le père de Denis qui est évangéliste dans l’église de Thiers, qui, bien que retraité, a repris du service et s’est rendu au chevet de personnes malades. Il a lui-même contracté le virus qui l’a emporté quelques semaines plus tard. 
Si nous voulons nous revendiquer disciples du Christ dans un monde devenu irréversiblement toxique, il nous faudra poser des gestes qui sont sacrificiels et prophétiques. Il nous faut entrer dans un équilibre nouveau entre un appel radical au changement de comportement, notamment dans le domaine économique et dans nos habitudes de consommation, et l’invention de nouvelles expressions de solidarité.

Réinventer son engagement

Nous pouvons nous inspirer de nos anciens qui, au sortir de la deuxième guerre mondiale, ont trouvé les ressources, parfois à partir de très peu, pour construire un réseau d’églises confessantes, mettre en place des œuvres d’utilité sociale, élaborer de nouveaux lieux d’évangélisation parmi les jeunes et les enfants… Il nous faut, d’un côté, appeler de toutes nos forces le Seigneur au secours, lui demander de hâter son retour, tout en nous engageant résolument, au prix de notre vie s’il le faut, dans la préservation de ce monde. Le nouveau slogan choisi pour notre Union : « Vivre en Christ  », se montre d’ores et déjà d’une grande actualité.
 
Timothée Calvot  
En concertation avec la Commission Permanente
 
Chers frères et sœurs,
Dans notre contexte d’épidémie de Coronavirus, et ne pouvant pas encore répondre à toutes nos interrogations, nous ne pouvons que vous encourager au respect des précautions à prendre pour ne pas vous exposer inutilement aux dangers.

Retrouvez nous sur Facebook

Abonnez vous

Je m'abonne
à nuance

Toute l'actualité des églises réformées évangéliques à partir de 30€ par an.

Contactez nous

Nuance Publications
Béthanie
2211 route de Boisset
30140 BAGARD

Président et directeur de publication :
Paul-Aimé Landes
04 66 07 01 19