Le mensuel protestant réformé évangélique
Demo

Actuellement dans vos boites aux lettres
Nuance n°319, novembre 2021.

La France, l’Église et nous...

Au sommaire de ce numéro

• Respecter, bénir et faire mémoire : trois attitudes chrétiennes
• Vers une laïcité de surveillance
• Le temps des hommes n’est pas le temps des lois
• Débattre en paix
• Que rendre à César ?

Hors école, point de salut - n°319 Hors école, point de salut - n°318
 

 

Retrouvez l'édito en accès libre

du nuance n°319, novembre 2021

Étranger, voyageur sur la terre

L’Église et l’État en France ont construit une relation complexe à travers notre histoire. Ces deux réalités semblent ne pas trouver de moyen de vivre ensemble. Et pour cause, elles exercent leurs influences dans les mêmes sphères de l’existence : la vie quotidienne, la justice, l’éducation, l’avenir, l’économie… Leur désaccord majeur n’étant pas sur ce qu’il convient de faire ou pas mais sur les sources profondes qui forgent leurs visions du monde.

L’Église vit l’exil entre l’Éden et le Royaume qui sera établi à la parousie. Elle illumine ce monde de la réalité de ce Royaume et de l’espérance qui en découle. L’État se déclare aveugle à la réalité spirituelle de la vie. Dès lors, il ne peut vivre que dans un monde fermé où les seules espérances qu’il offre viennent de ce qui a déjà existé. Il en ravive savamment les couleurs au fil des siècles pour convaincre de changement. Mais il n’y a rien de nouveau sous le soleil. Il ne s’agit pas de dire que tout est mauvais, il y a de bonnes lois, de justes décisions et de sages mesures qui sont prises. Cependant il n’en sortira jamais d’espérance pérenne pour une ville, un pays ou le monde.
L’Église n’a pas la vocation de prendre l’autorité sur la terre. Elle témoigne de Christ en attendant de recevoir de lui l’autorité pour régner à sa droite. Or, dans son attente, elle proclame ce qu’elle espère, qui lui a été révélé par la foi et l’Écriture Sainte. Plus encore, elle trouve comment vivre maintenant cette espérance pour bénir autour d’elle et rouvrir ce monde fermé par le diable où elle veille son sauveur.

Alors, devrions-nous faire nôtre les valeurs de la République pour recevoir une autorisation de croire dans celle du Royaume de Dieu ? Il n’y a pas de guerre à vivre où tel royaume triompherait sur l’autre, ce serait faire le jeu du diable à nouveau. Notre roi n’est pas en exil, c’est nous qui sommes à la fois apatrides et enracinés quelque part. Là où nous sommes, restons-lui fidèles car il revient. La France est là d’où je viens et où je vis, mais elle n’est pas mon espérance. Puis-je vivre cela sans qu’elle me rejette ?



Timothée Calvot

Rédacteur en chef

 

Retrouvez l'actualité nationale en accès libre

Retrouvez l'actualité jeunesse en accès libre

  • Grandissant dans une famille chrétienne protestante, j’ai reçu l’Évangile très tôt et me suis faite baptisée à 15 ans pour témoigner ma foi...

    Lire la suite...

Retrouvez nous sur Facebook

Abonnez vous

Je m'abonne
à nuance

Toute l'actualité des églises réformées évangéliques à partir de 30€ par an.

Contactez nous

Nuance Publications
Béthanie
2211 route de Boisset
30140 BAGARD

Président et directeur de publication :
Paul-Aimé Landes
04 66 07 01 19