Le mensuel protestant réformé évangélique
Demo

actu-jeunesse 03

Actualité Jeunesse

Au sommaire de l’actu jeunesse
-Chorale Aquarium : beaucoup d’encouragements… et des problèmes de liquide !
- Oxyshow ? mais qu’est-ce que c’est que ce cirque ?
- Jeunes. Chrétiens. Persécutés.
- DU SPORT à Méjannes-le-Clap
- MAJESTART : des créateurs pour le Créateur !
- Vivre libre ... la soif d’en sortir !
- Notre plaisir est en Dieu !

Vivre libre ... la soif d’en sortir !

L’arme du crime
Une jolie petite bouteille bien « flashy », à effet givré par l’opacité du verre... qui a un goût de pomme verte ou d’orange, de citron vert ou de mangue. Les papilles les plus sensibles se laissent facilement chavirer par ces boissons « style », au goût de bonbon anglais. C’est ainsi que, sous un packaging cool, les prémix ou alcools pops ciblent jeunes et ados. Produits redoutables qui ne ressemblent pas à des bouteilles d’alcool, qui n’en ont pas la couleur (sauf le prix !) mais qui en délivrent pourtant entre 5,5 et 12°. Un prémix équivaut à un petit verre de whisky sec, l’air de rien ! Imaginons la tête des parents apprenant que leur enfant de 14 ou 16 ans a bu trois ou quatre whisky dans une soirée ! C’est ce qui se passe avec cette boisson qui passe inaperçue et qui, dans la réalité du marché, représente un capital fort juteux pour les fabricants d’alcool français ou étrangers. Il s’agit d’habituer une nouvelle population à boire, les ados, et ainsi d’augmenter le chiffre d’affaire tout en fidélisant une consommation à long terme.

Les jus de fruit contaminés
C’est ainsi que les canettes de whisky-Coca, rhum-Cola ou vodka-orange apparaissent en France dès les années 2000. L’alcool qui n’est pas consommé naturellement le devient par les sucres présents sous autant de maquillage. Naissent alors de nouveaux alcools pops (Smirnoff ice, Eristoff ice...) à base de malt, vodka, bière ou téquila, s’appuyant sur un offensif marketing fort : couleurs vives, tags, alu froissé, verre dépoli et des noms pour voyager : Boomerang, Desperados, Blue Shark, Krischka, Pinky (vodka pamplemousse rose Barbie). Les voyages ne forment-ils pas la jeunesse ? Et tout çela, avec des étiquettes qui « déchirent »... Ça fait jeune donc ça se vend bien ! Boissons sucrées, oui ! Alcoolisées, c’est certain ! Mais dans tous les cas, très discrètement signalées ! C’est pourtant 63 millions de canettes qui ont été vendues l’an dernier en France et ce, alors que les autorités sanitaires en interdisent la publicité officielle, plutôt rassurant pour les parents ! Pour se tailler une place au soleil, les producteurs n’hésitent pas à contacter directement les grandes écoles pour proposer animations et services ainsi que bon nombre de cadeaux et de réductions sur les alcools consommés. En 14 ans, la société Ricard a organisé 441 concerts gratuits pour plus de 6 millions d’auditeurs. Le type de comportement visé ? Une alcoolisation massive et rapide qui permet d’oublier la vie, surtout quand elle n’est pas très drôle, angoissante ou stressante. La génération actuelle voulant tout et tout de suite, le message est subtil !

Vivre libre
Toi qui découvres ces lignes, accepterais-tu d’être le jouet, la vache-à-lait d’adultes peu scrupuleux qui empoisonnent la jeunesse et te propose une « bonne biture », en payant pour des jus de fruits volontairement « contaminés » ? Sais-tu que depuis l’arrivée sur le marché de ces « prêts-à-saouler », les urgences pour coma éthylique chez les 12-16 ans ont été multipliées par quatre ? On ne s’en réveille pas indemnes ! Comme la sangria en son temps faisait boire du vin « dégueu » à des gens chics, les prémix recyclent des alcools invendables pour en tirer profit et t’embarquer dans des conduites addictives. L’amitié rend responsable et non complice. Tu ne seras ni faible, ni ridicule, si tu aides un camarade à s’arrêter à temps ! Tu feras preuve de liberté et de caractère si tu es capable de dire non à un groupe qui te pousse à une alcoolisation désordonnée. Sois libre ! Libre de grandir dans la vie avec tes nombreuses qualités et non par des conduites dégradantes. Un bon verre de vin entre amis sera alors un moment privilégié que tu pourras apprécier d’avantage justement parce qu’il saura se faire plus rare !

Père Jean-Dominique LEGUAY
Aumônier du Lycée Militaire d’Aix-en-Pce jusqu’à 2013.

Article entier sur : http://www.lycee-militaire-aix.fr/site/images/LVA/lva%2046web.pdf

Retrouvez nous sur Facebook

Abonnez vous

Je m'abonne
à nuance

Toute l'actualité des églises réformées évangéliques à partir de 30€ par an.

Contactez nous

Nuance Publications
74, rue Henri-Revoil
30900 Nîmes

Président et directeur de publication :
Paul-Aimé Landes
04 66 77 20 58