Le mensuel protestant réformé évangélique
Demo

article 03

Actualité nationale

Au sommaire de l’actu nationale
- Soutien à l’éducation des enfants en Haïti
- Les protestants, réunis au Désert, invitent à l’espérance
- Un synode qui écrit des lettres…
- Une grande passion pour Jésus !
- Missionnaires !
- Un synode sur le thème de la transmission

Les protestants, réunis au Désert, invitent à l’espérance

Le 250e anniversaire de la libération de Marie Durand a été l’occasion de célébrer les grandes figures féminines de la religion protestante et ses valeurs. Au sortir du mas Soubeyran, à l’instant de rejoindre sa chaire, le pasteur Sophie Zentz-Amédro a ouvert la marche, encadrée de ses coreligionnaires. Tout un symbole.

« Espérant contre toute espérance »

Résister, ce terme est gravé par la captive de la tour de Constance, à Aigues-Mortes, dont une grâce princière ordonnera la libération, en 1768, mais sans avoir abjuré. Une foi sans faille « espérant contre toute espérance » formait la trame du culte dominical conduit par Sophie Zentz-Amédro, pasteur de l’église protestante unie d’Orange-Carpentras. Issue du verset de l’épître de Paul aux Romains, chapitre IV, cette phrase avait du sens dans l’actualité. « Avec tous ces chemins d’exil, l’écologie ou la collapsologie*, on est dans l’espérance contre toute espérance.  » Ces thématiques permettant d’évoquer Martin Luther King comme « le vivre ensemble où l’autre est considéré. Ce regard sur l’autre qui n’est pas un objet sacrifié, utilisé, manipulé. Cela renvoie vers les domaines économiques, politiques, d’accueil des étrangers, de choix environnementaux, car regarder l’autre, c’est aussi prendre soin de la terre habitée. »

Les chrétiens sont dans la société, dans ce monde

Une sauvegarde de la planète traduite par un récent protocole, au niveau des communautés chrétiennes, afin de garantir une église verte pour sensibiliser à l’environnement. « La sauvegarde de la création est dans les préoccupations majeures et cet engagement de foi entraîne un engagement civil et civique, car les chrétiens sont dans la société, dans ce monde, même s’ils attendent une espérance au-delà. » Des valeurs
« presque ontologiques des croyants », car « les protestants ont été soumis à cet accueil. Au moment du Désert, du refuge, quand ils ont dû partir et être les exilés, les discours en Suisse ou en Allemagne étaient les mêmes qu’aujourd’hui. Sur le nombre de quota par ville, en disant : attention, on ne va pas pouvoir accueillir tout le monde, etc. Quelque part, comme disait l’Ecclésiaste : Rien de nouveau sous le soleil ! Mais il faut maintenant dépasser cela. »

L’Assemblée du Désert

La première Assemblée eut lieu le 24 septembre 1911, lors de l’inauguration du Musée avec ses fondateurs Franck Puaux et Edmond Hugues, à Mialet. Depuis cette date, tous les ans à l’exception de quelques années de guerre, cette rencontre réunit 15.000 à 20.000 personnes dans une ambiance à la fois recueillie et joyeusement familiale.

Retrouvez nous sur Facebook

Abonnez vous

Je m'abonne
à nuance

Toute l'actualité des églises réformées évangéliques à partir de 30€ par an.

Contactez nous

Nuance Publications
74, rue Henri-Revoil
30900 Nîmes

Président et directeur de publication :
Paul-Aimé Landes
04 66 77 20 58