Le mensuel protestant réformé évangélique
Demo

article 03

Actualité nationale

Au sommaire de l’actu nationale
- L’Église est le maquis du monde
- Un pas en avant pour le Sénégal et l’UNEPREF
- Mort, où est ta victoire, où est ton aiguillon ?
- Ces petites choses (essentielles) qui changent une vie !



Ces petites choses (essentielles) qui changent une vie !

Alès en Ciel 2017

Il s’est passé beaucoup de belles choses pendant cette quatrième édition du festival « Alès en Ciel  ». Je pourrais vous parler de ces nuages chassés au loin par notre Seigneur et qui ont juste compliqué la vie des techniciens et donné quelques cheveux blancs aux organisateurs. Je pourrais vous parler de ces beaux concerts (sans pluie) qui nous ont été offerts par les artistes et de ce spectacle donné par la Compagnie des Actes, de ces bons repas, de ce public venu nombreux (notamment le samedi soir et le dimanche matin). Pourtant, même si c’est un peu étrange, j’aimerais vous parler de tout ce que je n’ai pas vu ni entendu pendant ces trois jours, de toutes ces petites choses qui m’ont échappé et qui ont certainement changé la vie de ceux qui sont venus. Je suis persuadé que certains ont été touchés par le fait que onze églises protestantes travaillent ensemble pour qu’une grande manifestation de joie et d’espérance ait lieu dans les arènes d’Alès cette année encore.

C’était une des raisons de la présence de Georgina Dufoix (ancienne ministre), qui était cette année la marraine du festival. Elle a donné un puissant témoignage au sujet de ce Jésus qui est venu la chercher alors qu’elle travaillait dans son cabinet ministériel et qui lui a donné le bonheur et la paix qu’elle n’avait trouvé nulle part ailleurs. Elle a dit sa joie que des églises s’unissent pour annoncer l’Évangile au lieu de se disputer. Je suis convaincu que des cœurs ont été touchés par cette unité et par ce désir de travailler ensemble, au-delà de nos différents. De la même façon, je suis persuadé que certains ont été touchés par l’ambiance générale et par l’attitude de ces festivaliers qui viennent voir des concerts mais qui sont aussi prêts à porter une table ou des chaises et qui vont remercier les restaurateurs ou jeter correctement leurs déchets.

Les responsables de la restauration ont dit, comme l’an dernier, qu’ils étaient impressionnés par l’attitude des gens : « Ils sont polis, aimables, ils nous remercient, ils sont patients... ». Ils ont ajouté : « C’est peut-être parce qu’ils sont protestants ? ». Je ne peux pas mesurer l’impact de ce comportement mais c’est un véritable encouragement de savoir que Dieu est à l’œuvre dans nos vies. Sans nul doute, d’autres ont été touchés par les musiques ou les chants, par la diversité des musiques proposées par les jeunes chanteurs et musiciens de BrotherHood ou par le gospel énergique et joyeux de Gospel Train ; par la voix puissante et émouvante de Gahm soutenue par une belle équipe très « familiale » ; par le talent, le professionnalisme et l’enthousiasme de Philippe Decourroux et de son équipe (il suffit de regarder la vidéo où le chanteur abandonne son micro à une jeune fille qui est montée sur scène avec d’autres jeunes et qui termine le chant sans lui  !)  ; par l’intelligence et l’humour des textes et du jeu de la Compagnie des Actes et par le « groove » et la joie d’Amplifive.

Dieu a certainement agi au-delà de ce que nous imaginions au travers de ces artistes. Dieu a certainement parlé aux cœurs de ceux qui ont assisté à ce grand culte festif et il a pu le faire pendant tout le festival. Le dimanche soir, vers 19h, nous n’étions plus qu’une vingtaine de bénévoles, épuisés et heureux au milieu de ces arènes vides, convaincus que Dieu a fait de grandes choses pendant ces trois jours et qu’il pourra en faire de plus grandes encore si d’autres nous rejoignent dans cette belle aventure ! Alors peut-être… à l’année prochaine ?

Retrouvez nous sur Facebook

Abonnez vous

Je m'abonne
à nuance

Toute l'actualité des églises réformées évangéliques à partir de 30€ par an.

Contactez nous

Nuance Publications
74, rue Henri-Revoil
30900 Nîmes

Président et directeur de publication :
Paul-Aimé Landes
04 66 77 20 58