Le mensuel protestant réformé évangélique
Demo

article 03

Actualité nationale

Au sommaire de l’actu nationale
- L’Église est le maquis du monde
- Un pas en avant pour le Sénégal et l’UNEPREF
- Mort, où est ta victoire, où est ton aiguillon ?
- Ces petites choses (essentielles) qui changent une vie !



Pasteur Raymond DUPART : souvenir !

Raymond Dupart est né en 1941 au Creusot, en Saône et Loire, où il grandit.

Fin janvier, il nous a quittés à l’âge de 75 ans. Le service funèbre a eu lieu dans le temple d’Alès et a été présidé par le pasteur Paul-Aimé Landes. Y sont intervenus successivement : un délégué de l’Ordre national du mérite, le président de la commission permanente de l’UNEPREF, le pasteur Jean-Raymond Stauffacher, Sœur Joëlle, de la Communauté de Pomeyrol et l’un des petit- fils de Raymond, Joshua, qui nous offrit un témoignage particulièrement vibrant et saisissant de foi et de confiance.
C’est en 1974 qu’il fit son entrée dans l’Union nationale, sur le poste de l’Estréchure, Saumane  – Les Plantiers. Par la suite, il desservira les postes d’Anduze, d’Alès, puis de Bagard – Boisset et du Centre Carrefour Béthanie, avant de prendre sa retraite, en 2001.
À côté de ces dessertes, il prit sa part dans le fonctionnement de l’Union Régionale « Basses Cévennes Lozère » et de l’Union nationale. Après avoir secondé M. Pierre Zanazzo, en tant que président de la Commission exécutive, il lui succédera.
Secrétaire de la Commission permanente pendant un temps, il présida également la Commission des Ministères durant quelques années. Arrivé à Alès, il prit fait et cause pour la colonie de Grizac.
Pour l’association qui gère le journal Nuance, il assuma la tâche de secrétaire du Comité directeur puis celle de trésorier et responsable des abonnements, tâche qu’il accomplit avec abnégation, constance et fidélité jusqu’à ce que ce service devienne trop lourd pour lui.
À côté de ses engagements ecclésiaux, il s’impliqua aussi dans l’Entraide protestante alésienne, les restos du cœur, la Clède, la Croix rouge.
Le cœur sur la main, Raymond n’a ménagé ni son temps ni sa peine, pour accomplir son ministère ou pour répondre aux appels de détresse qu’il discernait autour de lui. Le temps qu’il aura passé à la Fondation John Bost en tant qu’éducateur spécialisé l’aura sans doute marqué pour en faire un homme simple et discret, toujours disponible, jamais présomptueux, un peu malicieux parfois, mais combien sympathique.
Homme de foi, c’était aussi un homme de prière : il avait rejoint l’association « les Veilleurs » et il soutenait par sa présence et sa lucidité les Sœurs de Pomeyrol.

Se sachant menacé, Raymond avait laissé des consignes pour ses obsèques. Il y motivait notamment le sens et le pourquoi de son engagement :
«... j’ai essayé de poursuivre à ma manière et avec mes maigres moyens et possibilités -et surtout beaucoup de prières l’œuvre de mon maître spirituel (John BOST), en faisant tout ce que j’ai pu pour ces « petits », « ceux que tous repoussent », ces pauvres, ces malheureux, ces exclus, ces rejetés, ces affamés de justice et de paix que le Seigneur a placé sur ma route au long des années de ma vie et de mon ministère. »

À Dominique, son épouse, à ses enfants et petits-enfants, nous redisons notre prière et notre affection pour que le Seigneur lui-même vous console et vous renouvelle.

Retrouvez nous sur Facebook

Abonnez vous

Je m'abonne
à nuance

Toute l'actualité des églises réformées évangéliques à partir de 30€ par an.

Contactez nous

Nuance Publications
74, rue Henri-Revoil
30900 Nîmes

Président et directeur de publication :
Paul-Aimé Landes
04 66 77 20 58